Religions et libertés individuelles
Article mis en ligne le 12 août 2012

par K.S.
logo imprimer

Mali :

Le site du Journal du Tchad (http://www.journaldutchad.com/artic...) fait état de la mise à mort le 29 juillet dernier, au Nord du Mali, par des islamistes, d’un couple non marié.

Ce couple, parent de deux enfants, dont le dernier âgé de six mois, vivait en zone rurale. L’homme et la femme ont été amenés par les islamistes au centre d’Aguelhok, et les ont lapidés jusqu’à ce que mort s’en suive, devant de nombreux témoins.

"C’est le premier cas de mort par lapidation rapporté dans le nord du Mali où des couples illégitimes, des buveurs d’alcool, des fumeurs, ont été fouettés en public dans plusieurs villes, notamment à Tombouctou, également contrôlée par Ansar Dine et Aqmi, où des mausolées de saints musulmans ont aussi été détruits. L’objectif d’Ansar Dine, ainsi que d’un autre groupe islamiste armé allié d’Aqmi, le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) est d’imposer la charia (loi islamique) à tout le Mali."

Philippines :

Dans ce pays à majorité catholique et très pratiquante, l’Église, qui désapprouve jusqu’à l’utilisation des contraceptifs, dissuade les Philippins d’en utiliser, et compromet toutes les tentatives de planification familiale du gouvernement.

Or l’administration Aquino compte faire passer, par un vote du Sénat le 7 août prochain, une loi controversée sur « la santé reproductive » (communément appelée RH Bill - Reproductive Health Bill).

Le 27 juillet dernier, les évêques catholiques ont appelé à une mobilisation générale et l’Église, aux côtés d’associations, d’universitaires et d’économistes, se prépare à organiser des manifestations de protestation massives ainsi que des veillées de prière afin d’empêcher l’adoption de la RH Bill.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84