Une écolière contre les talibans
Article mis en ligne le 25 octobre 2012

par K.S.
logo imprimer

Malala, jeune pakistanaise, aujourd’hui âgée de 15 ans, a commencé à alimenter un blog en ourdou, "Journal d’une écolière pakistanaise", pour la BBC dès ses 11 ans. Elle attirait l’attention sur la difficulté, voire l’impossibilité pour les filles d’aller à l’école, suite à un décret des talibans. Ceux-ci ont qualifié d’obscénité la lutte de Malala pour la scolarisation des filles. Malala a été menacée à plusieurs reprises, et a été victime le 9 octobre dernier d’une tentative d’assassinat par des membres du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), allié à Al-Qaida, devant son école de Mingora, la principale ville de la vallée de Swat. Elle a été hospitalisée dans un état critique. Sa santé s’est améliorée et stabilisée depuis.

Le porte-parole du TTP, Ehsanullah Ehsan, dit que la jeune fille avait été prévenue « qu’il fallait qu’elle cesse de parler contre les talibans, qu’elle arrête de soutenir les ONG occidentales et qu’elle prenne le chemin de l’islam ». Son jeune âge n’étant pas un motif de clémence. "Malala a été prise pour cible pour son rôle de pionnière dans la défense de la laïcité et de la soi-disant modération des Lumières", a-t-il écrit. "Le TTP ne croit pas aux attaques envers les femmes, mais quiconque dirige une campagne contre l’islam et la charia doit être tué".(Source : http://www.lemonde.fr/asie-pacifiqu...).
Les déclarations et commentaires des talibans ont au moins un mérite, celui de la clarté !

Les familles et les enfants paient un lourd tribut aux traditions et à l’extrémisme religieux : dès lors qu’ils exercent un pouvoir, les talibans détruisent les écoles pour filles et menacent les parents qui persistent à les scolariser. Ce qui s’ajoute aux mariages précoces.

La Constitution pakistanaise prévoit sans équivoque que les filles doivent être éduquées avec les garçons, mais le gouvernement laisse faire les extrémistes religieux, malgré de nombreuses études démontrant l’ impact considérable de l’instruction des filles sur le revenu des ménages et de l’État.

Une pétition d’Avaaz circule pour inciter le gouvernement à engager les financements nécessaires à la scolarisation de toutes les fillettes pakistanaises en âge d’aller à l’école.

http://www.avaaz.org/fr/l_espoir_de....

SKS


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84