Sur le nucléaire
Article mis en ligne le 4 décembre 2012

par K.S.
logo imprimer

Deux articles intéressants :

- Sortir du nucléaire après Fukushima !

Sur la Lettre d’info du Réseau ’Sortir du nucléaire’ - novembre 2012, l’interview de Jean-Louis Basdevant, physicien nucléaire, professeur à Polytechnique pendant 35 ans, ayant formé toute une génération d’ingénieurs du nucléaire, qui prend parti pour la fermeture immédiate de Fessenheim".

Par ailleurs, il a publié juste après l’accident de Fukushima Maîtriser le nucléaire. Que sait-on et que peut-on faire après Fukushima. Un an après, la réédition de ce livre est désormais sous-titrée Sortir du nucléaire après Fukushima ! [1]

A lire sur : http://groupes.sortirdunucleaire.or....

- Fukushima, un désastre d’origine humaine

Les animateurs du blog de Fukushima (http://fukushima.over-blog.fr/) ont réalisé une traduction [2] de la synthèse du rapport de la Commission d’Enquête sur Fukushima, publié en juillet 2012 par la Diète japonaise.

Cette commission d’enquête était destinée à identifier les causes et les conséquences de la catastrophe, ainsi qu’à revenir sur la gestion de crise. Ses conclusions sont sans appel : le désastre est d’origine humaine. C’est bien le poids de la bureaucratie, le pouvoir des grands groupes et la réticence à remettre en question l’autorité et à critiquer les choix adoptés qui ont mené à l’accident.

A lire sur : http://groupes.sortirdunucleaire.or....

Un court extrait :

"Ce rapport critique sévèrement de nombreux individus et organisations, mais l’objectif n’est pas ‒ et ne devrait pas être ‒ la réprobation. L’objectif doit être de tirer les leçons de cette catastrophe, et de réfléchir profondément sur ses causes fondamentales, afin de s’assurer qu’elle ne se répète jamais."

Notes :

[1Jean-Louis Basdevant, Maîtriser le nucléaire. Sortir du nucléaire après Fukushima, Paris, Eyrolles, 234 p., édition de mars 2012.

[2Cette traduction est libre de droit et peut donc être diffusée intégralement ou partiellement à partir du moment où le texte original n’est pas transformé, où la source est mentionnée et où il n’en est pas fait commerce.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84