La compassion sélective du Téléthon

jeudi 6 décembre 2012
par  Léonore
popularité : 6%

Comme un marronnier, le Téléthon revient chaque année, avec son cirque médiatique, ses gentils animateurs, les petits patients, en fauteuils certes mais bien élevées et propres sur eux, les « musiques », les « performances », etc.

Il s’agit d’aider la recherche concernant des maladies dites orphelines, parce que rares.
Cela était exact au début. Mais aujourd’hui ? Ces maladies sont toujours rares, parce qu’atteignant – heureusement- un nombre peu important de personnes. Orphelines ? Plus vraiment avec plus d’un milliard et demi recueillis entre 1987 et 2010.

Quand donc verra-t-on les efforts des donateurs affectés d’une façon plus humaine, en soutenant la recherche sur d’autres maladies elles aussi orphelines, non pas en raison du nombre de personnes atteintes – elles sont des millions - mais par un manque d’intérêt ?

La compassion sélective du Téléthon ignore délibérément le paludisme et ses diverses formes.
Mais peu de moyens sont affectés à la recherche de vaccins et de traitements efficaces. La maladie est surtout présente en Afrique et dans d’autres pays non européens. Beaucoup d’enfants en meurent, ou survivent avec de graves séquelles. Quand le paludisme s’attaque à des organismes déjà affaiblis par la malnutrition et par des conditions de vie désastreuses, les chances d’en réchapper deviennent minces.

Certes, dans le domaine de la prévention, l’usage de moustiquaires imprégnées de répulsifs donne de bons résultats. Encore faut-il les fabriquer, les distribuer, les accompagner d’un programme d’éducation sanitaire. Les efforts de quelques ONG s’avèrent efficaces, mais il y a tellement d’autres problèmes à prendre en charge.

Alors, ne demandons pas au Téléthon de proposer au grand public les images insupportables – surtout à l’heure des repas et en soirée télé – de petits enfants décharnés et fiévreux, mourant doucement à l’ombre des tentes des hôpitaux de brousse. Il suffirait de parler d’eux et de les associer dans la distribution des fonds récoltés. Est-ce donc si difficile ?

Léonore


Brèves

1er décembre 2016 - 1er décembre : Journée pour les Prisonniers pour la Paix

Le 1er décembre de chaque année, l’Internationale des Résistan(te)s à la Guerre et ses membres (...)

6 août 2016 - Le 6 et le 9 août 1945

Ne pas oublier : Le 6 août 1945, à Hiroshima (Japon), le feu nucléaire de la première bombe A, (...)

14 juillet 2016 - Bêtise et méchanceté humaine :

Corrida, jusqu’au bout de l’absurde et de la haine du vivant : La mère du taureau Lorenzo qui à (...)

2 juillet 2016 - Les vidéos du colloque ’Animal politique’

Le 2 juin 2016 à l’Assemblée Nationale, le Colloque ’Animal politique’ a été organisé par 27 (...)

14 juin 2016 - Appel d’Amnesty

Jeux olympiques, coupe du monde et violences policières – voir : http://info.amnesty.be/adserver2/co..