Une chanson de geste canaque, recueillie par Louise Michel
Idara (la bruyère)
(extrait)
Article mis en ligne le 2 janvier 2013
dernière modification le 6 septembre 2013

par K.S.
logo imprimer

Quand les Blancs sont venus dans leurs grandes pirogues, nous les avons reçus en tayos (frères), ils ont coupé les grands arbres pour attacher les ailes de leurs pirogues, cela ne nous faisait rien.

Ils ont mangé l’igname dans la keulé (marmite) de la tribu, nous en étions contents.

Mais les Blancs se sont mis à prendre la bonne terre qui produit sans la remuer, ils ont emmené les jeunes gens et les popinées pour les servir, ils ont pris tout ce que nous avions.

Les Blancs nous promettaient le ciel et la terre, mais ils ne nous ont rien donné, que la tristesse.

(Extrait de : Louise Michel, Légendes et chants de gestes canaques, Les Editions 1900, 1988).


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84