Religions et haine du vivant
Article mis en ligne le 21 février 2013
dernière modification le 13 février 2013

par K.S.
logo imprimer

[Image ajoutée par Penser libre]

« Biodiversité et politique de dupes », sous ce titre, le site de la Convention Vie & Nature publie ce communiqué de Gérard Charollois qui fait un lien intéressant entre religions et haine du vivant [1].

Extrait :

« L’excellent capitaine Paul WATSON, fondateur de la sea shepherd, a raison lorsqu’il dénonce l’attitude hostile des oligarques mondiaux à l’encontre des biocentristes.

Il rappelle que pour le FBI, nous, défenseurs du vivant, porteurs d’une éthique excluant la violence physique contre les êtres, sommes plus redoutables que Al kaïda.

Non pas par les atteintes portées aux intégrités corporelles des personnes, car nul biocentriste n’intentera jamais à la vie de quiconque, mais parce que les religions, toutes les religions enseignent la soumission, l’acceptation d’un monde injuste et anthropocentrique, alors que nous remettons en cause ces fondements éthiques.

Pour nous, n’existe aucun arrière-monde imposant que l’on respecte un ordre inique fondé sur la névrose collective, la résignation à la souffrance rédemptrice.

Pour nous, la préservation du vivant prime sur l’enrichissement d’une poignée de féodaux des temps modernes.

Les terroristes religieux sont enfants de ce monde de violence, d’injustice, de brutalité.
Ils vénèrent l’autorité d’un grand ordonnateur.

Nous affirmons, contre leurs dogmes, en rupture radicale avec les présupposés des vieilles idéologies, la valeur de la vie, du plaisir, de la douceur et nous contestons cette société vouée à la compétition abrutissante.

La vie passe avant l’appétit des maîtres du système et avant les comportements de brutes débiles des tueurs. »

Notes :

[1Intégralité de l’article sur http://www.ecologie-radicale.org/in....


Dans la même rubrique

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84