Areva en échec... en Australie.
Article mis en ligne le 26 février 2013

par K.S.
logo imprimer

Dans sa Revue de presse n°38 - Semaine du vendredi 15 au jeudi 21 février 2013, L’Observatoire du Nucléaire rend hommage à « Jeffrey Lee, l’homme qui a refusé les millions d’Areva pour sauver sa terre. »


Image : http://lemurparle.blogspot.fr/2013/...

Le 7 février 2013, une loi australienne a intégré la zone du Koongarra dans le parc national du Kakadu, lui-même classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette décision empêche définitivement Areva d’ouvrir à Koongara une gigantesque mine d’uranium qui aurait causé des dommages effroyables et irréversibles à l’environnement et mis en cause la santé des êtres vivants.

Le mérite de cette victoire revient principalement au dernier propriétaire traditionnel (Aborigène) de la région, Jeffrey Lee, qui, s’il avait accepté les millions de dollars proposés Areva, aurait pu devenir l’homme le plus riche d’Australie. Areva pour sa part aurait alors engrangé des milliards, et non des millions, en cas d’ouverture de la mine.

Plus de détails sur le site de l’Observatoire du nucléaire ( http://bit.ly/XKQMD5 ).
Également : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2... ainsi que deux articles (en anglais) : Environment news service : http://bit.ly/YXws8g et Australia broadcasting corp. :http://bit.ly/TITaxK.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84