LES CALANQUES, UN CONTE POUR ADULTES

mardi 1er janvier 2008
par  P.J.
popularité : 3%

Il était une fois un espace magnifique et sauvage aux portes de la deuxième ville de France. Dès 1910 et plus de dix fois, ces mille hectares de calanques entre Marseille et Cassis ont échappé aux griffes des promoteurs. Les plus grands alpinistes comme Gaston Rebuffat sont venus s’entraîner sur ces falaises, les plus hautes de notre pays. Ce paysage extraordinaire, où se marient le blanc du calcaire, le bleu de la Méditerranée, le vert des pins et garrigues, a été façonné par d’anciennes vallées glaciaires aujourd’hui noyées dans l’océan. Ainsi à quarante mètres sous le niveau de la mer, a été découverte la grotte Cosquer dont l’entrée s’ouvrait sur le rivage, il y a 20.000 ans. Ce Lascaux, aujourd’hui sous-marin, est orné des seules peintures pariétales représentant des phoques et le Grand Pingouin aptère dont les deux derniers représentants ont été sacrifiés pour un muséum en 1844.

Le climat des Calanques est l’un des plus secs, ventés et chauds de France, ce qui explique la présence d’une faune et d’une flore extraordinaires, d’où le classement en Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique. En 1976, la partie terrestre a été prolongée jusqu’à 500m des côtes par une réserve marine de 5 500ha qui s’étend jusqu’aux îles Riou. Un Groupement d’Intérêt Public a été mis en place pour préparer le projet d’un Parc National des Calanques.

[*Tous souhaitent créer le plus tôt possible ce parc qui, au Grenelle de l’Environnement, a été demandé par plusieurs participants dont le ROC. Mais il est à géométrie variable, politiques et associatifs n’étant pas d’accord sur le zonage. *]

La ville de Marseille doit-elle nécessairement s’étendre ?

Cet espace naturel est-il condamné par l’urbanisation galopante du midi ? Le parc doit-il devenir un jardin public sans clôture, une sorte de parc de loisirs ? C’est en quelque sorte le projet que le Conseil Municipal de Marseille a voté le 25 juin 2007 en demandant le déclassement du Plan Local d’Urbanisme à l’entrée du site classé. Des maires périphériques du futur parc estiment légitime de le réduire pour agrandir leur zone urbanisée. Plusieurs associations de défense de l’environnement estiment au contraire que c’est une chance d’avoir encore un espace de nature aux portes d’une grande ville.

[*Réduire la zone protégée risque de faire capoter le projet d’un Parc National puisque trois ministres ont déjà refusé de le créer du fait de son exiguïté. Les associations réclament donc le maintien de l’interdiction d’urbaniser sur l’ensemble du site classé.*]

Abrégeons ce conte pour adultes, dont nous connaîtrons la fin après les municipales, en signalant qu’une petite plante n’existe dans le monde qu’à l’entrée du site classé, sur le Mont Rose. Un centre de radio maritime y a fonctionné qui, réhabilité, ferait une belle maison du parc. Ce terrain militaire de 20 ha est aujourd’hui à vendre et la mairie de Marseille souhaite l’acheter pour construire un complexe hôtelier. C’est pourquoi, par sa délibération de cet été, elle demande le déclassement c’est-à-dire la constructibilité de ce terrain. En cas de vente par l’armée, le Conseil Général d’opposition s’est déclaré prêt à préempter afin d’éviter cette privatisation et cette dénaturation de l’entrée du futur parc. Que va faire l’Etat puisqu’il s’agit d’un site classé national et du seul projet français de parc périurbain à la fois terrestre et marin ? Ne pourrait-il pas faire cadeau du terrain à la mairie de Marseille contre un engagement à maintenir inconstructible l’ensemble du site en vue de favoriser la création du Parc National des Calanques ?

[*Insérée dans une rade magnifique dont le joyau principal est miraculeusement intact, la ville de Marseille ne pourrait-elle porter, à l’issue du Grenelle de l’environnement, un projet-pilote de ville écologique dont les Calanques seraient la vitrine ?*]


Brèves

31 mai 2008 - Marche pour les calanques

TOUS LES AMIS DES CALANQUES sont invités à manifester ensemble
Pour un vrai Parc des Calanques (...)

28 avril 2008 - Protection des calanques

Le Mardi 6 mai à 18h30, au Laboratoire de Physique – Amphithéâtre « Charve » à l’Université de (...)

9 mars 2008 -  Amoureux des Calanques

Les amoureux des Calanques sont invités à participer à une réunion d’information publique organisée (...)