S’il vous plait, pas d’amalgame
« Un Européen serait-il seul capable d’athéisme ? »
Article mis en ligne le 16 avril 2013

par K.S.
logo imprimer

Oui, une célèbre défenseuse des animaux fréquente assidûment des gens de l’extrême-droite ; oui, des campagnes contre l’abattage rituel ont visé essentiellement des communautés réduites à leur seule appartenance religieuse ; oui, des groupes de droite et d’extrême-droite se sont emparés du mot "laïcité". Oui, mais cela justifie-t-il de jeter la laïcité aux orties et de qualifier d’extrême-droite toute manifestation contre des pratiques de torture des animaux ?

C’est ce contre quoi proteste le président de la Convention Vie et Nature, dans un communiqué du 15 avril 2013. Les visiteurs apprécieront, ou non, la virulence des propos. Pour ma part, je salue l’esprit de cette protestation qui me semble relever parfaitement de la liberté de pensée et d’expression.

« La CONVENTION VIE ET NATURE participa, le samedi 13 avril, à GUERET à une manifestation contre la création d’un abattoir sans étourdissement préalable.

Seuls des mouvements de défense du vivant étaient présents et parmi les sept cents manifestants aucun n’émit de slogans à caractère "d’extrême-droite".
Or, un élu local et la rédaction de FR3 creuse crurent pouvoir dénigrer le mouvement en l’affublant de cette qualification.
Il y a ainsi des paresseux de la pensée qui écartent tout débat de fond par cette invective stupide : "c’est l’extrême-droite".

Ainsi, l’égorgement à vif d’un animal devrait être acceptée sous prétexte que les religions musulmanes et juives le préconiseraient.

Nos paresseux de la pensée et nos petits imposteurs défendront-ils demain la ségrégation de la femme, la lapidation de la femme adultère, la loi du talion, l’amputation de la main du voleur, l’élimination de l’incroyant, l’excision des fillettes sous prétexte qu’il faut surtout ne pas déranger les intégristes religieux.

Ce type de raisonnement favorise la montée des fascismes de part et d’autre et relèvent de la débilité intellectuelle et de la faute morale.
En effet, dénoncer une cruauté, un obscurantisme est la marque d’un véritable antiracisme car cela signifie que tout humain, quelle que soit son origine, peut accéder à l’empathie et à la réflexion critique.

Sous-entendre que pour ne pas être raciste, il faudrait respecter les billevesées religieuses aboutit à enfermer des populations dans un état inférieur.

Nul n’est condamné à croupir dans des rites dégradants.

Un Européen serait-il seul capable d’athéisme ?

Un homme originaire d’un autre continent serait-il condamné à la superstition et aux pratiques cruelles ?

En fait, certains indigents de l’intelligence font des amalgames méprisants pour certains hommes.

La "Convention Vie et Nature" ignore les races et élargit à toutes les espèces le respect et la compassion.

Tout acte de cruauté, d’où qu’il vienne et quelle que soit sa victime, sera par nous radicalement condamné sans aucune complaisance. »

Léonore


Dans la même rubrique

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84