Amina en danger

par K.S.

« La Tunisie est un État civil et les femmes tunisiennes sont libres  » (Amina-18 mai 2013)

Amina, activiste féministe tunisienne n’est toujours pas libre (voir l’article "Mon corps m’appartient, il n’est l’honneur de personne"
sur http://penselibre.org/spip.php?arti....

Une pétition circule pour la soutenir : http://www.avaaz.org/fr/petition/FR....

On pourra lire par ailleurs :

- le communiqué de son Comité de soutien en document joint ci-dessous ;

- deux articles, l’un d’Élodie Auffray, l’autre de Martine Gozlan.

SKS