Marseille, le 9 novembre : au CIRA
Article mis en ligne le 25 octobre 2013

par K.S.
logo imprimer

Le samedi 9 novembre 2013 :

Causerie par Jacques van Helden,

professeur de bio-informatique à l’Université d’Aix-Marseille

Génomique personnelle : qui lira notre avenir dans notre ADN ?

Présentation (extrait) :

Suite au développement spectaculaire des techniques de séquençage, on peut aujourd’hui caractériser le génome complet d’un individu pour quelques centaines d’euros, et ce prix diminuera certainement dans les prochaines années.

Les tests d’ADN, qui étaient jusqu’ici restreints à quelques gènes, pourront désormais couvrir l’ensemble des caractères génétiques d’un individu. Les applications envisagées — et pour certaines, déjà commercialisées — incluent le calcul du risque pour une centaine de maladies à terrain génétique, le choix de thérapies tenant compte des particularités génétiques individuelles (médecine personnalisée ou ethnique), le traçage des mouvements de populations et des origines ancestrales, l’identification des personnes (police scientifique). Ces avancées technologiques, annoncées ou effectives, présentent à la fois certaines utilités et beaucoup de risques de dérives.

CIRA (Centre international de recherches sur l’anarchisme)

50 rue Consolat 13001 Marseille

entrée libre


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84