Les femmes au temps de la guerre de 14
Article mis en ligne le 14 décembre 2013

par Léonore
logo imprimer

Les femmes au temps de la guerre de 14

Centenaire oblige, cet ouvrage [1] de Françoise Thébaud [2], initialement paru en 1986 sous le titre La femme au temps de la guerre de 14, remanié et complété, traite de la situation des femmes durant la première guerre mondiale.

On a créé à ce sujet nombre de mythes et de stéréotypes dont celui d’une émancipation des femmes due à cette période. L’auteure montre qu’il n’en est rien, à part l’éviction du corset et le raccourcissement des jupes et des chevelures.

Ce tableau très exhaustif montre, à côté des dames d’œuvres ou des espionnes, les femmes qui entrent massivement dans le monde du travail, que ce soit dans l’industrie de l’armement, les transports, les champs, les hôpitaux, etc… mais aussi les pacifistes et les nombreuses victimes des départements occupés.

Les soldats éloignés de leurs foyers durant la grande boucherie, puis les rescapés à la fin du conflit, craignent pour leur statut, leurs privilèges et leurs emplois devant le changement de mode de vie de leurs épouses, mères, sœurs ou filles. Ils "redoutent d’être trompés, usurpés, renversés par ces femmes qui, dans leur dos, pénètrent le secret de leurs affaires et de leurs métiers. Ils ont peur d’être dominés, possédés par celles qui les soignent comme des enfants" écrit Michelle Perrot dans sa préface. Les femmes sont donc sommées de " rendre leurs places aux hommes" et de repeupler la France. C’est en effet en 1921 que sont votées les terribles « Lois scélérates » interdisant et punissant sévèrement toute manœuvre, contraception, avortement, éducation sexuelle, information sur le contrôle des naissances.

Léonore

Notes :

[1Françoise Thébaud, Les femmes au temps de la guerre de 14, Petite Bibliothèque Payot, 2013, 480 p.

[2historienne, professeure émérite à l’Université d’Avignon


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84