"L’au-delà de la Révolte"

Un texte de Patrick Chemla
mardi 7 janvier 2014
par  K.S.
popularité : 5%

Le 23 décembre 2013, le Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire a mis en ligne sur son site un long et très intéressant article de Patrick Chemla, intitulé L’au-delà de la Révolte dont l’intégralité du texte peut se lire sur http://www.collectifpsychiatrie.fr/....

Personnellement, j’y ai trouvé avec bonheur des propos qui m’ont rappelé ce qui faisait l’intérêt humain et intellectuel de mon travail au sein d’une équipe de secteur psychiatrique. Tout l’ensemble vaut une lecture attentive mais accessible à toute personne curieuse d’esprit et soucieuse de la liberté de pensée et d’expression.
Non, la psychanalyse n’est pas forcément un instrument de normalisation et sa charge subversive des débuts n’a rien perdu de sa force, pour autant que les pratiquants ne mettent pas en berne leur esprit critique.

Voici quelques extraits dont le choix, je l’espère, ne dénaturera pas la pensée de l’auteur mais incitera à en savoir plus :

"D’où me vient ce goût, cette nécessité intime de la révolte et mon irritation, mon étonnement sans cesse renouvelé devant l’acceptation conformiste de ceux que Freud désignait comme la majorité compacte ? On sait que Freud pressentait que sa condition de minoritaire, et je préciserai doublement minoritaire en tant que « juif et juif infidèle » le rendait insupportable pour les antisémites mais aussi pour les religieux."

[...]

"A l’inverse de nombre d’analystes qui ont opéré de nos jours un retour au religieux, en même temps d’ailleurs qu’ils s’écartaient du Politique, je soutiendrais que cette posture de juif infidèle que nous pourrions décliner sous toutes ses versions dont celle de musulman infidèle, serait un des biens les plus précieux que Freud nous aurait légué en héritage. Un héritage qu’il ne s’agit en aucune manière de faire fructifier sur le mode capitaliste, mais qu’il s’agit de transmettre, c’est-à-dire à réinventer sans cesse."

[...]

"Mais en même temps comment réduire autant que faire se peut le rapport religieux à ces textes que l’amour de transfert peut nous amener à sacraliser ? "

[...]

"Nous devons en passer par le transfert pour accueillir et transmettre le vif de la psychanalyse ; or le transfert qui est de l’amour véritable peut nous maintenir dans l’assujettissement amoureux, voire dans l’emprise. Et quand l’analyste s’avère avoir été un maître il semble bien difficile de se dégager de cette emprise au discours du maître !"

[...]

"Je me suis ainsi engagé dans l’analyse dès mon entrée en psychiatrie en 1975, préalablement touché à l’adolescence par Freud pour des raisons sur lesquelles je reviendrai en partie, mais absolument irrité, j’allais dire révolté par le psittacisme des élèves de Lacan, leur façon de répéter les aphorismes de leur maître : tout cela me rappelait la synagogue, et me paraissait bien loin de la révolte freudienne qui m’avait touché à la première lecture. J’étais il est vrai à l’époque très engagé dans la révolte politique post 68, et si j’ai quitté une organisation politique d’extrême-gauche quand j’ai cessé de croire à l’horizon messianique qu’elle promettait, je n’ai jamais quitté cet engagement de révolte contre un système de domination et d’oppression. J’ai choisi par contre une manière de mettre en acte une utopie concrète qui se passerait de la promesse du paradis sur terre, car entre temps j’avais lu Malaise dans la Culture avec la critique freudienne vigoureuse et extralucide de « la bonne promesse bolcheviste »."

[...]

"Construire l’utopie concrète d’une institution accueillant la folie, et ceci depuis plus de 30 ans suppose un au-delà de la révolte, ce qui ne signifie pas son extinction mais sa mise au travail, ainsi qu’un renoncement à toute idéologie de bonne promesse fut-elle fondée sur la psychanalyse."

[...]

"...une manière d’imager cet au-delà de la révolte en question : tenir le cap nécessaire à la pratique clinique, sans se soumettre à des impératifs absurdes. Encore faut-il que cette insoumission nécessaire trouve des lieux de métaphorisation et de mise en commun politique !"

[...]

"Chaque année nous préparons ainsi avec eux [1], dans le cadre d’une réunion hebdomadaire, la bien-pensante semaine de santé mentale rebaptisée « semaine de la folie ordinaire ». L’ensemble négocié pied à pied avec les officiels, donnant lieu chaque année à une célébration festive, joyeuse et émouvante où les prises de parole, les sketches drolatiques, et les discours politiques s’entrecroisent pour un public d’amis et de proches. Ces franchissements sensibles s’effectuent et construisent ainsi une sorte d’accumulation d’expériences collectives et singulières, dans la construction d’une contre-culture s’affirmant dans le monde.

Je n’en prône pas pour autant l’euphorie du collectif et l’abolition naïve des frontières, mais bien plutôt la posture revendiquée de se situer à la frontière comme passeurs et contrebandiers. Dans le contexte de plus en plus difficile que nous connaissons d’hypercontrôle et de certification, d’aliénation massive aux protocoles qui sévissent de partout, je remarque que notre travail n’a jamais été aussi vivant. Cela ne signifie aucunement la trouvaille mensongère d’une harmonie, mais l’efficace de la méthode analytique, celle de la Psychothérapie Institutionnelle qui en est tributaire, et la nécessité de la confiance dans le transfert pour surmonter les moments de crise inévitables, les passages à l’acte que nous tentons d’accueillir pour qu’ils deviennent des acting out…"


[1C’est-à-dire les patients, NDLR


Brèves

27 juillet 2016 - Le 27 Juillet sur Ephéméride anarchiste

Le 27 juillet 1924, à La Haye (Pays-Bas) à l’occasion du vingtième anniversaire de la création de (...)

25 février 2014 - A visiter : le site des Giménologues

Plein d’infos intéressantes et remarquablement illustrées sur :
http://www.gimenologues.org

12 juin 2013 - Contre le commerce des armes

L’Union pacifiste de France annonce le congrès annuel du Réseau européen contre le commerce des (...)

18 octobre 2011 - Femmes d’Espagne en lutte

Le site des Giménologues signale la parution, aux éditions ACL (Atelier de création libertaire) du (...)

15 mai 2011 - Éloge de la non violence, de la stratégie et de la patience.

Premiers pas...
Une internaute nous signale cette vidéo qui peut paraître un peu simpliste, (...)