Cavanna

lundi 3 février 2014
par  K.S.
popularité : 5%

(ci-dessous : Dessin de Baudry paru sur « Page blanche – le blog des seniors » http://www.pageblanche-leblogdessen...)

François Cavanna, écrivain et dessinateur humoristique, vient de mourir, le 29 janvier dernier à Créteil, à l’âge de 90 ans.

Auteur d’une cinquantaine de livres, dont Les Russkoffs et Les Ritals parmi les plus connus, il fut aussi le cofondateur, avec Georges Bernier dit Choron, du journal satirique Hara-Kiri qui révolutionna la presse française et ouvrit la voie à Mai 68.

Il naît en 1923. Son père est un maçon italien, sa mère, originaire de la Nièvre, est femme de ménage. Il grandit à Nogent-sur-Marne. Une enfance marquée par le racisme réservé aux immigrés, et l’école républicaine où il découvre la littérature et le désir d’apprendre. Cet autodidacte deviendra un ardent défenseur de la langue française.

« En créant Hara-Kiri dans les années 1960, il est à l’origine d’une mini-révolution dans la presse et dans la manière de rire. De nombreux humoristes lui doivent beaucoup sans le savoir. [...] C’était l’anti-faux-cul par excellence, il avait envie de dire quelque chose, il le disait. C’était un adulte terrible, devenu adulte très tôt, comme il l’a raconté dans pas mal de ses bouquins, notamment son expérience durant la guerre. Il a été révolté très tôt contre tout ce qu’il a vu, il a gardé cette rage en lui depuis l’adolescence, et il a continué jusqu’à hier. Le seul point positif dans sa disparition, c’est que je pense qu’on va un peu parler de lui dans les médias et peut-être que des gens à cette occasion-là vont découvrir les livres de Cavanna. »(Charb, dessinateur, directeur de Charlie Hebdo – cité par Le Monde sur http://www.lemonde.fr/livres/articl...).

Quelques citations de ce pourfendeur de la guerre, de l’armée, des religieux et des religions, des chasseurs, de la chasse et de la corrida :

« Si Dieu est Dieu, s’il est cet être infiniment bon, s’Il est cette intelligence suprême, alors Il ne peut pas nous en vouloir de ne pas croire en Lui. C’est pourquoi je suis serein dans mon incroyance. »
« La raison, c’est comme le reste, si tu ne t’en sers pas, ça rouille. »
« Il n’y a pas cinquante manières de faire la guerre, il n’y en a qu’une : la sale. »

« Si vraiment c’est un dieu qui a créé ce cloaque d’horreur et de désespoir avec la mort au bout, alors c’est un tel salaud qu’il vaut mieux qu’il n’y en ait pas. »

« La grande trouvaille des inventeurs du christianisme : « Dieu est amour ! ». Et alors ? Qu’est-ce que çà change ? Tu peux toujours prêcher aux hommes un dieu d’amour, ils se serviront de lui pour sanctifier leurs crapuleries et leurs crimes « pour la bonne cause » ainsi que les massacres en masse, curés bénisseurs en tête. Dieu, on lui fait dire ce qu’on veut. C’est d’ailleurs à çà que çà sert. »


Brèves

1er décembre 2016 - 1er décembre : Journée pour les Prisonniers pour la Paix

Le 1er décembre de chaque année, l’Internationale des Résistan(te)s à la Guerre et ses membres (...)

6 août 2016 - Le 6 et le 9 août 1945

Ne pas oublier : Le 6 août 1945, à Hiroshima (Japon), le feu nucléaire de la première bombe A, (...)

14 juillet 2016 - Bêtise et méchanceté humaine :

Corrida, jusqu’au bout de l’absurde et de la haine du vivant : La mère du taureau Lorenzo qui à (...)

2 juillet 2016 - Les vidéos du colloque ’Animal politique’

Le 2 juin 2016 à l’Assemblée Nationale, le Colloque ’Animal politique’ a été organisé par 27 (...)

14 juin 2016 - Appel d’Amnesty

Jeux olympiques, coupe du monde et violences policières – voir : http://info.amnesty.be/adserver2/co..