Les bataillons scolaires
Article mis en ligne le 4 mars 2014

par K.S.
logo imprimer

Sur le site « Questions de classes » http://www.questionsdeclasses.org/?... un intéressant article d’un ami pacifiste et enseignant intitulé :

" Les bataillons scolaires
... et autres « symbioses » (!) Armée/Éducation "

"2014 est le centenaire du déclenchement de la 1re guerre mondiale (et le 60e anniversaire de celui de la guerre d’Algérie). Il nous a paru utile de rappeler les « Bataillons scolaires » et autres ingérences de l’Armée dans l’Éducation nationale.

La défaite de la guerre de 1870-71 avait laissé une cuisante blessure. Après le Traité de Francfort et la perte de l’Alsace-Lorraine, la Nation allait pendant des décennies nourrir l’espoir de la « revanche » : effacer l’humiliation de la défaite, recouvrer les deux provinces perdues, substituer aux luttes sociales la guerre France-Allemagne. Les gouvernements successifs de la IIIe République firent des efforts constants pour doter la France d’une armée moderne."

D’où la création au sein des établissements d’enseignement public des "Bataillons scolaires"... décrétée par le gouvernement De Freycinet le 14 juillet 1882. Il s’agissait de dispenser aux élèves une formation pré-militaire graduée, adaptée (? !) à leur âge - enfants de 7 à 13 ans. Ce fut, heureusement, un échec qui amena la dissolution de ces Bataillons scolaires.

Pour les 16-20 ans, des "Bataillons Topographiques" furent institués, sans plus de succès.

L’article évoque ensuite la préparation militaire des jeunes de 17 à 20 ans, puis plus récemment, les protocoles protocoles d’accord Armée/Éducation (Hernu/Savary en 1982, Chevènement/Jospin), Armée/Culture (Hernu/Lang, 1983), Armée/EN, Enseignement Supérieur et Recherche (Alliot-Marie/De Robien, 31/01/2007) .


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84