Existe-t-il une « discrimination contre les chrétiens » en Europe ?

mardi 4 mars 2014
par  K.S.
popularité : 4%

Ici ou là dans le monde, des discriminations, et même pire – exactions, massacres – atteignent des individus ou des groupes en raison de leurs convictions, religieuses, athées ou agnostiques. Surfant sans doute sur cette vague nauséabonde, un membre de la Commission sur l’égalité et la non-discrimination du Conseil de l’Europe, M. Valeriu Ghiletchi, a présenté un projet de rapport intitulé « Lutte contre l’intolérance et la discrimination en Europe avec une attention particulière au christianisme ».

C’est ce qu’on apprend grâce à la traduction par l’UFAL d’un article en anglais [1] de la Fédération Humaniste Européenne dont l’UFAL est membre.

D’entrée, l’UFAL précise : « Bien que profondément engagé dans la lutte contre toutes sortes de discriminations, la Fédération humaniste européenne tient à souligner que ce rapport ne fournit pas de preuve d’une discrimination spécifique envers les chrétiens. Au contraire, il utilise la discrimination comme une excuse et constitue une menace potentielle pour la démocratie et la laïcité en Europe.  »
Manifestement, ce texte révèle une confusion entre liberté de religion et respect de la Loi, ainsi que la contestation de la laïcité et du respect des croyances d’autrui. La Fédération Humaniste européenne rappelle que la liberté de religion et de croyance, droit fondamental dans l’Union européenne, n’est toutefois pas absolue et peut être soumise à des restrictions, si elles sont prescrites par la loi et nécessaires à la protection des droits d’autrui (article 9.2 de la Convention européenne des droits de l’homme). Par exemple, le droit à l’éducation des enfants garanti par la Cour européenne des droits de l’homme, passant en dernier recours avant « les choix que les parents font pour leurs enfants » privilégiés par le projet de rapport de M. Valeriu Ghiletchi.
Autre point soulevé par l’article : « Cette façon perverse d’utiliser la rhétorique de la lutte anti discrimination comme un moyen de justifier les attaques contre les droits d’autrui ou la laïcité est en augmentation en Europe. On en trouvera des exemples dans l’attaque menée par des extrémistes religieux contre le rapport Lunacek (une feuille de route non contraignante contre l’homophobie) ou par Civitas contre Arte à l’occasion de la diffusion du film "Tomboy"  ».

En conclusion : « Le rapport remet en cause ces restrictions à la liberté de religion en se fondant sur des rapports et discours provenant de la cité du Vatican et de ses représentants […]. En mettant la religion au-dessus de la Loi, ce rapport constitue aussi une attaque contre la laïcité. »
Profondément attachée à la liberté de pensée, de conscience, de religion ou de conviction, la Fédération humaniste européenne considère que « cette liberté ne peut pas être utilisée au détriment d’autrui ou comme moyen de justifier la discrimination et l’obscurantisme.  »



Brèves

24 juillet 2013 - Jacques Prévert :

"Les religions ne sont que les trusts des superstitions."
(Spectacle /1952)

26 juin 2013 - Ne pas oublier Amina :

Pétition :
http://www.avaaz.org/fr/petition/FR...
et articles http://penselibre.org/spip.php?arti.

24 mai 2013 - Religion modérée...

"Une religion est modérée lorsqu’elle n’a pas de bras armé ; ou quand elle cesse d’y recourir. Ou (...)

31 janvier 2012 - Nice : Défense de la laïcité

"Pour un service Public
de la PETITE ENFANCE"
Vendredi 10 Février de 18h.30 à 20h
Plus de (...)

3 octobre 2010 - Lourde (s) bavure...

Le 13 septembre dernier : un convoi de pèlerins italiens à destination de Lourdes sur un train de (...)