Tunisie : Jabeur Mejri est libre !
Article mis en ligne le 15 mars 2014

par K.S.
logo imprimer

Jabeur Mejri, après deux ans passés derrière les barreaux pour avoir publié en ligne des articles et des dessins humoristiques considérés comme insultants envers l’islam, vient d’être libéré le 4 mars dernier, à la suite d’une grâce présidentielle. Pour Amnesty International, qui l’a adopté en tant que prisonnier d’opinion, cette libération « représente une grande victoire pour lui, ses proches, et plus généralement la liberté d’expression en Tunisie. »

Cependant, rien n’est totalement acquis. La grâce présidentielle ne blanchit pas son casier judiciaire. Plus grave : condamné initialement à 7 ans et demi de prison, il fait l’objet d’une nouvelle plainte pour détournement de fonds datant de 2011. Il nie ces accusations, pour lesquelles il encourt une peine de 10 ans de prison, et son avocat ajoute qu’aucun élément de preuve ne vient les étayer. « Amnesty International craint que Jabeur Mejri ne soit en butte à une forme de harcèlement judiciaire » et « demande aux autorités tunisiennes d’amender les dispositions légales en vigueur pendant l’ère Ben Ali qui érigent en infraction l’exercice pacifique du droit à la liberté d’expression, notamment les articles 121(3) et 226 du Code pénal, invoqués pour condamner Jabeur Mejri. »

En savoir plus :

http://www.amnesty.fr/AI-en-action/...


Dans la même rubrique

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84