La liberté d’expression se réduit en Arabie Saoudite
Article mis en ligne le 9 avril 2014

par K.S.
logo imprimer

Selon diverses sources, la liberté d’expression se réduit encore en Arabie Saoudite.

Divers faits alarmants sont relatés sur le site de l’Union des Athées :
http://atheisme.free.fr/Revue_press...
dont en particulier :

Au début de l’année, le royaume a adopté une nouvelle loi qualifiant toute pensée ou expression dissidente de terrorisme.

En mars, cette loi a été complétée par des amendements visant à définir les actes répréhensibles. Parmi eux, le fait de remettre en cause les fondements de l’islam et d’appeler à l’athéisme.

Cette nouvelle catégorie de crime, qui pourrait valoir à ses auteurs une peine de vingt ans de prison, a été condamnée par les associations de défense des droits de l’homme.

« Les autorités saoudiennes n’ont jamais toléré la critique de leurs politiques, mais ces lois transforment presque n’importe quelle expression critique en crime terroriste », a estimé Joe Stork, directeur adjoint du pôle Moyen-Orient et Afrique du Nord de Human Rights Watch.

Le poète palestinien Ashraf Fayad a été une des premières victimes de cette loi. Le 1er janvier dernier, il a été arrêté car ses poèmes contenaient des idées athéistes.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84