Une prière du vendredi dit "saint"

mercredi 20 février 2008
par  K.S.
popularité : 6%

Il existe dans le « rite tridentin » (dû au concile de Trente au 16ème siècle) une prière « pour la conversion des juifs » dite traditionnellement le vendredi saint, jour de la crucifixion du Christ pour les catholiques.

Jusqu’à sa réforme en 1959 par le pape Jean XXIII (tiens, le même personnage, Angelo Giuseppe Roncalli alors nonce du pape, qui transmit la réponse du Saint-Office lors de l’affaire Finaly) cette prière employait explicitement pour désigner les juifs, les expressions pro perfidis judæis et judaicam perfidiam.

Sur le site « Un écho d’Israël » [1], Michel Remaud précise que « ces termes n’avaient pas en latin le sens de « perfides » et de « perfidie », qu’ils ont acquis en français et dans les langues issues du latin. Ils signifiaient seulement que les juifs étaient « infidèles », c’est-à-dire qu’ils n’adhéraient pas à la foi chrétienne. Cependant, cette explication ne pouvait pas empêcher une interprétation malveillante et anti-juive de ces mots, que l’enseignement chrétien courant, largement teinté d’antijudaïsme, portait à comprendre spontanément dans le sens des langues modernes ».

Le même auteur fait remarquer que ces expressions « étaient sans commune mesure avec les formules que l’on trouve dans certaines liturgies orientales, byzantine, syrienne ou autres, sur la « race adultère et infidèle des juifs », la « synagogue qui est condamnée », « l’essaim des déicides, la race impie des juifs », « le peuple maudit des juifs », et autres amabilités ».

En juillet 2007, pour satisfaire les traditionalistes, Benoît XVI décida de leur autoriser la lecture de cette prière pour la conversion des juifs. Laquelle énonce :
"Prions aussi pour les juifs afin que Dieu Notre Seigneur enlève le voile qui couvre leurs cœurs et qu’eux aussi reconnaissent Jésus, le Christ, Notre-Seigneur. […] Dieu qui n’exclut pas même les juifs de la miséricorde, exauce nos prières que nous t’adressons pour l’aveuglement de ce peuple, afin qu’ayant reconnu la lumière de ta vérité qui est le Christ, ils sortent de leurs ténèbres."

Ce qui eut pour conséquence de relancer polémiques et discorde entre juifs et catholiques, alors que le climat s’était un peu apaisé. Aussi, le 6 février dernier, à l’ouverture de la période de Carême, Benoît 16 tente-t-il de calmer le jeu en imposant une nouvelle version qui dit :
"Prions aussi pour les juifs, afin que notre Seigneur et Dieu illumine leurs cœurs, et qu’ils reconnaissent le sauveur de tous les hommes. […] Dieu éternel et tout-puissant, qui veut que tous les hommes soient sauvés et viennent à la connaissance de la vérité, fais que, la plénitude des nations entrant dans ton Eglise, tout Israël soit sauvé."

Cependant le point fondamental n’en reste pas moins le même : la certitude de l’Eglise de détenir la seule vérité, et la volonté de convertir tous ceux qui ne sont pas chrétiens, et donc entre autres les juifs, par des prières aujourd’hui, par la violence autrefois, par la ruse il y a peu (cf l’affaire Finaly). Il existe une commission d’enquête parlementaire et un observatoire interministériel chargés de contrôler, voire d’empêcher le développement des sectes. Mais la chrétienté n’est-elle pas une secte aux ambitions expansionnistes qui a réussi à s’imposer ? Certes, elle peut sembler en perte de vitesse face à l’islam ainsi qu’aux pentecôtistes, baptistes et autres obsédés du salut, mais gare aux conséquences du soutien anti-laïque de l’actuel président de la République.

S.K.



Brèves

24 juillet 2013 - Jacques Prévert :

"Les religions ne sont que les trusts des superstitions."
(Spectacle /1952)

26 juin 2013 - Ne pas oublier Amina :

Pétition :
http://www.avaaz.org/fr/petition/FR...
et articles http://penselibre.org/spip.php?arti.

24 mai 2013 - Religion modérée...

"Une religion est modérée lorsqu’elle n’a pas de bras armé ; ou quand elle cesse d’y recourir. Ou (...)

31 janvier 2012 - Nice : Défense de la laïcité

"Pour un service Public
de la PETITE ENFANCE"
Vendredi 10 Février de 18h.30 à 20h
Plus de (...)

3 octobre 2010 - Lourde (s) bavure...

Le 13 septembre dernier : un convoi de pèlerins italiens à destination de Lourdes sur un train de (...)