Baby Loup sauvée... mais...

mercredi 2 juillet 2014
par  K.S.
popularité : 6%

L’UFAL qui a soutenu depuis le début la crèche, annonce, dans un article du 26 juin 2014 [1]
l’approbation par la Cour de cassation en Assemblée plénière de l’arrêt de la Cour d’appel de Paris confirmant le licenciement d’une salariée de la crèche Baby-Loup, pour faute grave (refus de s’abstenir de porter un voile, insubordination et comportement agressif).
Ainsi se clôt une affaire commencée voici 6 ans déjà, et on est en droit de se réjouir d’une telle issue. [2] Mais … « la salariée déboutée a annoncé qu’elle saisirait la Cour européenne des droits de l’homme, cette fois contre l’État français : cet acharnement prouve le caractère concerté d’une opération qui dépassait de beaucoup un conflit du travail, et consistait bien à " tester les résistances de la République ". »

L’UFAL précise par ailleurs :
« La Haute juridiction a estimé que la clause de neutralité imposée au personnel n’était ni générale ni imprécise — mais elle l’a fait en examinant concrètement les circonstances de l’espèce (le fait que tous les salariés de cette petite structure pouvaient être en contact avec les enfants). Il faut donc se garder de toute généralisation hâtive : c’est encore « au cas par cas » que seront jugées de semblables affaires.
Cet arrêt rassurera les nombreuses associations à caractère laïque, qui œuvrent non seulement dans le domaine de la petite enfance, mais dans les secteurs éducatifs, sportifs, de loisirs, sanitaires, sociaux, etc. Il est ainsi licite de prévoir une clause de neutralité religieuse dans le règlement intérieur d’une association ou d’une entreprise, si celle-ci est " justifiée par la nature de la tâche à accomplir et proportionnée au but recherché "
 ». Mais, selon l’UFAL, il est nécessaire de légiférer, car « en l’état actuel du droit français, seules les convictions religieuses, politiques ou syndicales sont protégées par le Code du travail ! »

Richard Dawkins [3] exprime cette idée qui me paraît intéressante :
« Notre société, y compris le secteur non religieux, a admis l’idée grotesque qu’il est bien et normal d’endoctriner les tout petits enfants dans la religion de leurs parents et de leur coller des étiquettes religieuses – "enfant catholique", "enfant protestant", "enfant juif", "enfant musulman", etc., - mais pas des étiquettes d’un autre ordre, pourtant comparables : pas d’enfants conservateurs, libéraux, républicains ou démocrates. […] Un enfant n’est pas un enfant chrétien, ce n’est pas un enfant musulman mais un enfant de parents chrétiens ou un enfant de parents musulmans. Soit dit en passant, cette nomenclature serait parfaite pour éveiller les consciences des enfants eux-mêmes. ».

Léonore


[1« La Cour de cassation sauve Baby-Loup… et le législateur ! » http://www.ufal.info/feminisme-et-l....

[3Richard Dawkins, Pour en finir avec Dieu, chapitre 9 « L’enfant, maltraitance et fuite de la religion » p.431, Ed. Perrin, janvier 2009


Brèves

24 juillet 2013 - Jacques Prévert :

"Les religions ne sont que les trusts des superstitions."
(Spectacle /1952)

26 juin 2013 - Ne pas oublier Amina :

Pétition :
http://www.avaaz.org/fr/petition/FR...
et articles http://penselibre.org/spip.php?arti.

24 mai 2013 - Religion modérée...

"Une religion est modérée lorsqu’elle n’a pas de bras armé ; ou quand elle cesse d’y recourir. Ou (...)

31 janvier 2012 - Nice : Défense de la laïcité

"Pour un service Public
de la PETITE ENFANCE"
Vendredi 10 Février de 18h.30 à 20h
Plus de (...)

3 octobre 2010 - Lourde (s) bavure...

Le 13 septembre dernier : un convoi de pèlerins italiens à destination de Lourdes sur un train de (...)