14-18 :En ces temps de commémoration...
Article mis en ligne le 23 novembre 2014

par K.S.
logo imprimer

En ces temps de commémoration du premier conflit mondial, médias, politiques, sociologues, s’accordent à déclarer que ce fut une guerre atroce, on lit même ici et là "Quelle connerie la guerre :".
J’aimerais me réjouir de cette surprenante prise de conscience... Hélas, dans le même temps, les pays occidentaux utilisent la seule force des armes pour régler le problème du terrorisme, sans vraiment en rechercher les causes profondes. 100 ans après, peut-être d’autres humains déclareront-ils à nouveau : "Quelle connerie la guerre :".

En attendant, un petit conseil : allez visiter le site de l’Union pacifiste (http://www.unionpacifiste.org/, un mouvement dont la position de refus des guerres n’a pas varié au gré des circonstances. On y trouvera des annonces de causeries-débats, des articles intéressants et bien documentés, par exemple :

- "Fusillés pour l’exemple" (http://www.unionpacifiste.org/spip....) "Ils ne faisaient qu’exercer leur droit au refus de tuer, reconnu depuis par l’ONU comme le fondement des libertés individuelles, mais qui reste incompatible avec l’existence des armées." (à propos des objecteurs anglais).

- "Désobéissances libertaires" (http://www.unionpacifiste.org/spip....) dont voici un extrait : "La vraie subversion de la non-violence est bien dans le chemin employé pour chan­ger la société. La lecture de ces lignes nous éclaire sur ce chemin. Sous le titre, Déso­béis­sances libertaires, les auteurs ont ajouté : « Manières d’agir et autres façons de faire ».
Pour agir, lisez ces lignes. Les désobéissances que vous saurez mettre en œuvre, seul ou collectivement, seront incontestablement les débuts de la marche vers une société plus libertaire, plus juste, plus humaine. André Bernard et Pierre Sommermeyer ont com­mencé leur vie de militant en désobéissant à la guerre d’Algérie. Ils furent des réfractaires actifs de cette époque.

Et ils continuent vaillamment à porter le même type de combat. Merci à eux ! Et je me permets d’ajouter, en plein accord avec eux puisqu’ils font partie de divers collectifs militants actifs : désobéir est une façon d’agir. Individuel­lement, sans doute. Mais sur­tout, collectivement.

La vraie subversion s’ins­tallera lorsque la non-violence libertaire sera reprise collectivement par toi, par nous, par vous, par eux."

- Et bien d’autres articles et liens à découvrir...

SKS


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84