Liberté d’expression, encore et toujours : Saman Naseem
Article mis en ligne le 15 février 2015

par K.S.
logo imprimer

Nous relayons ici l’appel urgent d’Amnesty concernant Saman Naseem.

« Le 19 février, ce jeune iranien de 22 ans pourrait être exécuté pour des infractions qu’il aurait commises à l’âge de 17 ans, alors qu’il n’était encore qu’un enfant. L’Iran a pourtant ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant, qui interdit formellement le recours à la peine capitale contre les personnes qui étaient âgées de moins de 18 ans au moment des faits qui leur sont reprochés.

Saman Naseem a été condamné à mort en avril 2013 pour "inimitié à l’égard de Dieu" et "corruption sur Terre" en raison de son appartenance au Parti pour une vie libre au Kurdistan, un groupe d’opposition armé kurde, et de son implication dans des activités armées à l’encontre des gardiens de la révolution. Au début de l’enquête, il a admis avoir tiré sur des gardiens de la révolution, puis il est revenu sur sa déclaration, affirmant avoir tiré en l’air et ne pas connaître le contenu des "aveux" qu’il avait été obligé de signer, étant donné qu’il avait les yeux bandés au moment de son interrogatoire.

Ce jeune homme n’a pas pu avoir accès à son avocat au début de l’enquête, et aurait été victime de torture. »

Plus d’info sur http://www.isavelives.be/fr/node/13459.

Pétition sur : http://info.amnesty.be/execution-de....


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84