Impôt religieux
Article mis en ligne le 25 février 2015
dernière modification le 24 février 2015

par K.S.
logo imprimer

L’UFAL relate le cas d’un Français expatrié en Allemagne, qui se voit assujetti à l’impôt sur le culte existant dans ce pays, alors qu’il est athée, mais... a été baptisé en France.

En fait, l’Église catholique de Berlin a demandé, et obtenu, du diocèse de la ville où il avait été baptisé, un certificat de baptême ; et au bout du compte, il devient redevable d’importants arriérés au titre de l’impôt sur le culte selon la loi allemande.

En transmettant des données personnelles sans l’accord de l’intéressé, l’Église catholique bafoue le Droit européen.

Toutes précisions dans l’article de l’UFAL : http://www.ufal.org/feminisme-et-la....

L’intéressé lui-même s’exprime de façon très pondérée dans cet avertissement :

«  cet article concerne principalement les Français, athées, vivant en Allemagne et qui se sont fait baptiser dans une église catholique quand ils étaient plus jeunes. Je le publie uniquement à titre d’information. Il n’est pas là pour critiquer l’Allemagne ou les allemands. Je respecte les religions et je n’ai rien contre les croyants. J’aime vivre à Berlin, y travailler et y payer des impôts. Je me pose par contre de réelles questions sur les pratiques de l’église catholique qui enquête sur des personnes déclarées Athées, alors qu’il n’y a pas de règle claire entre les deux pays sur la possibilité de sortir de l’église. C’est sur ce point que j’attends des clarifications. Si vous voulez me posez des questions en français, merci de rejoindre la discussion sur Reddit. »
(http://bores.fr/blog/2015/02/berlin...).


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84