Georges Brassens :
Article mis en ligne le 10 mai 2015
dernière modification le 9 mai 2015

par K.S.
logo imprimer

" Et maintenant, je vous le demande un peu, pourquoi ce dieu qui s’appelle le hasard ne ferait-il pas aussi bien les choses que le Dieu des catholiques, le dénommé Jésus-Christ. S’il ne les fait pas aussi bien, il faudra lui rendre cette justice qu’il ne les fait pas plus mal.

Car, soit dit en passant, les zélateurs de la religion catholique sont bien obligés d’imputer à leur fétiche tout puissant, Jésus-Christ, la conception et la réalisation des sanguinaires mise en scène que sont les guerres mondiales.
Obligés de lui reconnaître une intervention personnelle dans les catastrophes ferroviaires et autres fariboles qui ne constituent pour lui que les plus inoffensifs et dilettantiques passe-temps."

(Georges Brassens / 1921-1981 / Le monde libertaire du 27 septembre 1946 sous le pseudonyme Gilles Colin)


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84