Sur Divergences 2

dimanche 9 août 2015
par  K.S.
popularité : 4%

Sur Divergences 2, Revue libertaire internationale en ligne, Jean-Pierre Garnier consacre une longue et précise note de lecture à "L’usure du monde. Critique de la déraison touristique" de Rodolphe Christin (L’Échappée). L’article en lui-même est source de réflexion.

Extraits :

" Par sa brièveté — une centaine de pages — conjuguée avec sa densité — les aspects majeurs et parfois mineurs mais significatifs de ce phénomène sont tous passés en revue —, par son originalité — on y trouve des observations que l’on chercherait en vain ailleurs et qui excèdent souvent les limites du seul champ touristique —, par sa radicalité — si, comme le rappellent les éditeurs, le système capitaliste se nourrit perpétuellement de sa critique, rien n’est moins « constructif » pour ses défenseurs que celle portée par l’auteur — et enfin par la causticité de son ton et l’élégance de son style — de formation sociologique, Rodolphe Christin est aussi écrivain et essayiste, et son réquisitoire contre la « touristisation » du monde est ciselé de main de maître. Cela fait beaucoup, objecteront peut-être ceux qui pourraient déceler quelque complaisance suspecte dans ce panégyrique. Mais il est difficile de rendre autrement compte de la richesse de la pensée critique qui irrigue cet ouvrage, même si l’on n’est pas obligé de partager la conception du « voyage » que l’auteur propose en guise d’alternative."

" On ne sait pas trop, en effet, ce que l’auteur entend par « populaire » ni par
« initiative », alors que la découverte de ces lieux s’effectue au prix d’un voyage préalable où le resourcement passerait par le réenracinement, dont l’auteur s’emploie à souligner la « dimension intérieure » et « initiatique ». Dans la montagne, par exemple, du moins dans les endroits non encore « transformés en parcs à thèmes », propice à des « expériences alternatives à la vie urbaine » où la prise de risque et l’effort physique permettrait de « confronter la théorie à la pratique, la technique au terrain, la témoignage au vécu », et de faire ainsi l’apprentissage de l’« autonomie en groupe ou en solo ». Rien de très « populaire » dans cette pratique plutôt élitiste !"

" Mises à part ces réserves, ce livre où la « déraison touristique » apparaît pour ce qu’elle est, à savoir l’effet de l’application de la rationalité capitaliste au temps et à l’espace supposés nous faire échapper à son emprise, pourrait être malgré tout un excellent compagnon de voyage lors de nos périples futurs dans ce qui est présenté comme un « ailleurs », ou de repos lorsque nous en serons revenus, aux deux sens du terme."

Intégralité de l’article sur http://divergences2.divergences.be/....


Brèves

27 juillet 2016 - Le 27 Juillet sur Ephéméride anarchiste

Le 27 juillet 1924, à La Haye (Pays-Bas) à l’occasion du vingtième anniversaire de la création de (...)

25 février 2014 - A visiter : le site des Giménologues

Plein d’infos intéressantes et remarquablement illustrées sur :
http://www.gimenologues.org

12 juin 2013 - Contre le commerce des armes

L’Union pacifiste de France annonce le congrès annuel du Réseau européen contre le commerce des (...)

18 octobre 2011 - Femmes d’Espagne en lutte

Le site des Giménologues signale la parution, aux éditions ACL (Atelier de création libertaire) du (...)

15 mai 2011 - Éloge de la non violence, de la stratégie et de la patience.

Premiers pas...
Une internaute nous signale cette vidéo qui peut paraître un peu simpliste, (...)