Démarche républicaine

dimanche 1er novembre 2015
par  K.S.
popularité : 3%

Plusieurs associations ont demandé au Président du Conseil départemental de l’Isère une entrevue au sujet de la réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple de la guerre de 1914-1918, dans une lettre du 8 octobre 2015 en document joint ci-dessous, où l’on verra que les associations signataires adressent au Président du conseil départemental leurs sentiments humanistes et républicains.

Pour notre part, nous ne pourrions adresser à quiconque des sentiments humanistes et républicains, sachant qu’au nom de la république, les pires choses autant que les meilleures ont été justifiées.

Rappelons ici la position prise par la Libre Pensée autonome concernant la réhabilitation :

- "Fusillés pour l’exemple" : « Quitte à demander la réhabilitation de tous les fusillés pour l’exemple, il faudrait y inclure ceux qui se sont révoltés ouvertement. Cette réhabilitation ne devrait pas consister à les faire rentrer, post mortem, dans le rang, mais à dénoncer non seulement les guerres, mais aussi la hiérarchie militaire et les politiques qui les uns et les autres disposaient de la vie d’autres êtres humains (cela a-t-il changé ?). Enfin, il nous parait contradictoire de se référer à une République qui, pendant des décennies, a enseigné aux enfants de l’école publique le respect de l’armée, le patriotisme le plus stupide, l’aspiration à tuer l’ennemi et à mourir en héros. » (http://penselibre.org/spip.php?arti...)

- "La réhabilitation des fusillés pour l’exemple, oui, mais laquelle ?" : « S’il s’agit de donner à ces hommes fusillés pour l’exemple un statut de bon soldat, de bon patriote, ne serait-ce pas les trahir ? Placés dans des conditions inhumaines ils ont eu un réflexe de dignité et de bon sens : pour certains tenter de rester en vie dans cet univers absurde, pour d’autres se mutiner.
Les inscrire dans la liste des « Morts pour la France », au nom d’une Mère-Patrie qui envoie sans compter ses chers fils à la boucherie, cela tiendrait de l’insulte.
Mais il existe une autre manière de les réhabiliter.
Puisque, pour une fois, l’Armée veut bien reconnaître qu’elle s’est trompée, eh bien que cela soit dit clairement : ces hommes fusillés pour l’exemple avaient raison, leur refus, leur révolte étaient nobles.
Les guerres ne servent qu’à enrichir les firmes d’armements et leur commerce. Tout le reste n’est que manipulation et bourrage de crânes. Aucune cause ne peut justifier les morts et les destructions.
 » ((http://penselibre.org/spip.php?arti...)
- 


Brèves

1er décembre 2016 - 1er décembre : Journée pour les Prisonniers pour la Paix

Le 1er décembre de chaque année, l’Internationale des Résistan(te)s à la Guerre et ses membres (...)

6 août 2016 - Le 6 et le 9 août 1945

Ne pas oublier : Le 6 août 1945, à Hiroshima (Japon), le feu nucléaire de la première bombe A, (...)

14 juillet 2016 - Bêtise et méchanceté humaine :

Corrida, jusqu’au bout de l’absurde et de la haine du vivant : La mère du taureau Lorenzo qui à (...)

2 juillet 2016 - Les vidéos du colloque ’Animal politique’

Le 2 juin 2016 à l’Assemblée Nationale, le Colloque ’Animal politique’ a été organisé par 27 (...)

14 juin 2016 - Appel d’Amnesty

Jeux olympiques, coupe du monde et violences policières – voir : http://info.amnesty.be/adserver2/co..