Qui sont les Nuisibles ?

mercredi 24 février 2010
par  K.S.
popularité : 33%

Trouvé sur www.ecologie-radicale.org ce texte de
Gérard CHAROLLOIS, daté du dimanche 21 février 2010, Les Nuisibles : les Affairistes.

Le titre évoque clairement le classement à l’œuvre dans les autorisations de détruire des espèces considérées comme "nuisibles" et qui peuvent être chassées, détruites en dehors des périodes de chasse. L’auteur de l’article s’inscrit dans une critique radicale de la chasse comme "mort-loisir".
Mais son engagement concerne l’ensemble des questions de société et d’environnement.

On fait souvent grief aux écologistes les plus radicaux de ne pas assez tenir compte des humains. Le présent article, intégralement cité ci-dessous, apporte un démenti très clair à ces critiques.

Dans le même d’esprit, accompagné d’un dessin fort explicite, on trouvera sur http://bluesdeville.blogspot.com/20... cette courte note humoristique :

"La Fondation Rainforest aurait découvert toute une série de nouvelles espèces nuisibles dans la forêt amazonienne et dans les autres forêts pluviales du monde.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la déforestation des forêts pluviales affecte chaque année plus de 13 millions d’hectares. Toutes les forêts équatoriales du globe sont concernées."

============================================

Les Nuisibles : les Affairistes.

Des petites villes de province aux vallées de montagne, des communes côtières aux cantons ruraux, vous rencontrerez partout ces petits notables formatés du commerce et de l’industrie qui ne rêvent que de béton, d’asphalte, d’autoroutes, de zones artisanales, de lotissements, de résidences petit ou grand luxe mais toujours cages à lapins à têtes de pigeons.

Ils intriguent, communiquent, harcèlent l’opinion et les élus pour qu’une autoroute Nord-sud desserve et « désenclave » ce qui ne doit pas, dans leur langage convenu, devenir une « réserve d’indiens ».
A peine ont-ils obtenu leur ouvrage lucratif, qu’ils repartent en campagne pour avoir une autoroute Est-ouest et puis une autre et encore une autre, car leur logique est celle de la cellule cancéreuse qui croît indéfiniment.

Bien sûr, l’intérêt public qu’ils allèguent cache mal leurs petits intérêts très privés, car ce saccage du cadre de vie nuit aux habitants et à la Nature mais rapporte aux spéculateurs.

Alors, partout en Europe, au nom du développement durable, du désenclavement, on artificialise l’espace et déménage la faune et la flore invitées à aller se faire protéger ailleurs.

Il y a débat entre tenants et adversaires de la croissance ou du moins potentialité de débat car les médias, propriétés des forces d’argent et du pouvoir politique lui-même contrôlé par les adorateurs des entreprises privées, interdisent tout véritable débat.

Que veulent les apôtres de la croissance infinie ?
Combien de kilomètres d’autoroutes, combien de lignes à très très grande vitesse, combien d’aéroports ?
Ils ne sauraient répondre à ces questions.
Ils pratiquent la fuite en avant, le toujours plus sans véritable but ni plan, ni perspective.
Leur monde sera un enfer voué aux transports, à la production, au commerce grégaire et pour garnir le tout, il leur faut des humains de plus en plus nombreux.
Combien d’humains ?

Là non plus, ils ne sauraient répondre, mais ils aspirent à « croître et multiplier » sans limite, sous des prétextes grotesques.
« Il faut des jeunes plus nombreux pour payer les retraites des inactifs plus nombreux ». Et après,les jeunes devenant vieux, ça continue !

Leur logique est une logique de mort de la Nature, de la diversité biologique qui ne pèse pas lourd face au vacarme de leurs tiroirs caisses.

Qu’importe pour eux l’agonie de la terre dont ils feraient volontiers une immense mégapole, le malaise dans la civilisation compromise par leur voracité sans éthique, la dégradation des conditions de vie, ils spéculent, aspirent au profit, leur drogue qui les assservit.

Tels sont les grands Nuisibles des affaires qui souillent, en enlaidissent, polluent, détruisent forêts, lacs et ruisseaux, marais et estuaires par pur esprit de lucre.
Leurs crimes valent ceux contre l’humanité, puisqu’eux aussi assassinent le vivant.
Fera-t-on un jour le procès de NUREMBERG des promoteurs aménageurs ?

Ce jour-là, ce n’est point leurs vies qu’il faudra leur ôter mais pire pour eux : leur argent.

Gérard Charollois (Convention vie et Nature)

http://bluesdeville.blogspot.com/2009/01/forets-pluviales-nouvelles-especes.html

"La Fondation Rainforest aurait découvert toute une série de nouvelles espèces nuisibles dans la forêt amazonienne et dans les autres forêts pluviales du monde.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la déforestation des forêts pluviales affecte chaque année plus de 13 millions d’hectares. Toutes les forêts équatoriales du globe sont concernées."


Brèves

27 juillet 2016 - Le 27 Juillet sur Ephéméride anarchiste

Le 27 juillet 1924, à La Haye (Pays-Bas) à l’occasion du vingtième anniversaire de la création de (...)

25 février 2014 - A visiter : le site des Giménologues

Plein d’infos intéressantes et remarquablement illustrées sur :
http://www.gimenologues.org

12 juin 2013 - Contre le commerce des armes

L’Union pacifiste de France annonce le congrès annuel du Réseau européen contre le commerce des (...)

18 octobre 2011 - Femmes d’Espagne en lutte

Le site des Giménologues signale la parution, aux éditions ACL (Atelier de création libertaire) du (...)

15 mai 2011 - Éloge de la non violence, de la stratégie et de la patience.

Premiers pas...
Une internaute nous signale cette vidéo qui peut paraître un peu simpliste, (...)