Pourquoi l’islamisme séduit-il ?

mercredi 12 mai 2010
par  K.S.
popularité : 15%

Mohamed Sifaoui : Pourquoi l’islamisme séduit-il ?
Chez Armand Colin, 2010.

L’auteur est un journaliste dont les méthodes - et les résultats – ont été vivement contestés ; certains affirment que tout en étant réfugié politique en France, il serait un agent des services secrets algériens…
Je n’ai pas les éléments pour me faire une idée précise concernant toutes ces critiques.
J’ai seulement lu le livre dont le titre pose une question importante : Pourquoi l’islamisme séduit-il ?

En revenant sur « l’histoire tumultueuse de l’islamisme », Mohamed Sifaoui montre que les positions intégristes perçues comme récentes par les occidentaux, ont été présentes dès les débuts de l’islam. Les religions du Livre ayant toutes leurs partisans d’une lecture littérale, on voit l’islamisme contemporain chercher à appliquer à la lettre des textes remontant au VIIème siècle de notre ère, énoncés dans un contexte social, géographique, économique et politique totalement différent.

Tout en invitant à ne pas confondre islam et islamisme, l’auteur analyse le phénomène qui fait si peur en Europe. Il en démontre toutes les implications politiques et idéologiques dont sont victimes en premier lieu l’immense majorité des musulmans. Les régimes démocratiques ont bien du mal à réagir efficacement à ce phénomène dont l’impact est voyant mais qui réunit une petite minorité. Le débat le plus souvent se réduit « à ce spectacle affligeant qui a réduit le Maghrébin à sa religion et l’Africain à sa culture. [1] »

Par ailleurs, reprenant l’expression des « idiots utiles », Mohamed Sifaoui soulève la délicate question de l’islamophobie. Motivés par le rejet de l’impérialisme des Etats-Unis et du sionisme conquérant, par la critique du néo-colonialisme et du racisme, certains alter-mondialistes et militants de gauche assimilent toute critique de l’islam et de l’islamisme à de l’islamophobie. C’est confondre les personnes et leurs croyances, en négation totale de la laïcité à laquelle ils se réfèrent concernant le christianisme. En outre souligne l’auteur, « Dans son sillage, parce que l’islamisme trace une voie aux autres idéologies totalitaires et aux intégrismes, les monothéismes, les idées sectaires et obscurantistes s’engouffrent dans la brèche provoquée par la lâcheté collective. [2] » Analyse que confirment les récentes nouvelles entorses à la Séparation des Eglises et de l’Etat, dont les catholiques principalement sont les bénéficiaires.

Pour en revenir au titre du livre, pourquoi l’islamisme séduit-il ? Sans doute parce qu’il propose des réponses simples, et même simplistes, aux questions que se posent non seulement les musulmans, confrontés à des conditions de vie difficiles, à la pauvreté, à la xénophobie, mais aussi quelques occidentaux lassés d’une société mercantile. Et puis, il y a l’attrait d’une aide communautaire et une identité nouvelle pour des exclus et des déracinés. Qu’en contre partie, des femmes soient traitées en éternelles mineures, enfermées sous la burqa, écartées du monde, cela émeut surtout les féministes et les libres penseurs.

Dans sa conclusion, Mohamed Sifaoui plaide pour « la constitution d’une société civile dans le monde musulman qui soit libérée des dogmes et des intégrismes et qui devra jouer son rôle de rempart contre les tenants de l’obscurantisme qui sont aujourd’hui les seuls à être visibles sur la scène. [3] »

SKS


[1page 180

[2page 170

[3page 255


Brèves

21 septembre 2011 - ’Le vrai scandale des gaz de schiste

Vient de paraître :
"Le vrai scandale des gaz de schiste" par Marine Jobert et François (...)

18 octobre 2010 - Brassens libertaire

Vient de paraître Brassens libertaire de Marc Wilmet .
En voici la présentation par la librairie (...)

12 janvier 2009 - « Qui sont les anarchistes ? »

Information de Raforum Recherches sur l’anarchisme
Le prochain numéro du « Monde diplomatique » (...)

20 décembre 2008 - Encyclopédie anarchiste en ligne

Raforum () annonce :
« La grande et unique Encyclopédie Anarchiste de Sébastien Faure vient (...)

20 novembre 2008 - Emile Temime

Emile Temime est mort à Marseille le 19 novembre à l’âge de 82 ans,. Historien, il fut notamment (...)