Peur de la science ou choix du vivant

Un article de Gérard Charollois
lundi 24 janvier 2011
par  K.S.
popularité : 8%

Voici quelques extraits d’ un article assez long de Gérard Charollois, daté du 16 janvier 2011, www.ecologie-radicale.org qui nous a semblé bien poser cette question fondamentale de l’usage des sciences et des technologies.

Peur de la science ou choix du vivant.

« Les connaissances fondamentales, la science qui éclaire un horizon qui s’éloigne sans cesse, la technique qui confère une maîtrise du réel ne sont nullement ennemies du mieux.

Tout dépend l’usage que les humains font de cette lumière et de cette puissance d’intervention sur le monde.

L’écologie n’est-elle pas une science, tout autant qu’une éthique ?
Le mal absolu provient de la cupidité de sapiens qui ne met pas sa raison et ses conquêtes au service du vivant, du mieux-être, de la vie mais uniquement au service du profit, des affaires, de l’argent.

Les ennemis de la terre, c’est-à-dire les lobbies, falsifient l’insoutenable contestation par les écologistes de leurs agressions contre la Nature.
Les petits Goebbels de la technoscience stigmatisent les climatologues inquiets, les faucheurs d’OGM, les pourfendeurs des pollutions radioactives et chimiques, les empêcheurs d’innover sans entrave en les dépeignant en obscurantistes phobiques, irrationnels, nostalgiques de la lampe à huile, de la marine à voile et de la médecine de Molière. »

« Il est légitime que les sciences et techniques fassent peur à des populations conscientes de ce qu’industriels, laboratoires, firmes semencières, filières de productions d’aliments, de marchandises manufacturées et leurs commis politiques n’ont qu’un unique but obsessionnel : gagner le maximum d’argent dans le minimum de temps en sacrifiant la Nature, les animaux et les salariés.

Pour le culte de son dieu argent, cette caste assassinerait bien la terre, sa biodiversité, la santé des populations humaines pour peu qu’elle échappe à toute responsabilité. Cette caste corrompue torture l’animal par un élevage concentrationnaire criminel, use de la maîtrise technique pour détruire la nature, condamne l’humain à l’angoisse d’une compétition avilissante.

[...]

Ce n’est point la science qui menace mais l’esprit de lucre qui règne sans partage.

Notre époque demeure d’une insondable cruauté envers les êtres sensibles.
Avant de progresser dans les nanotechnologies, la manipulation du génome et la performance des ordinateurs, pourquoi ne pas progresser en conscience.

Pourquoi ne pas s’interroger sur l’incidence d’une maîtrise sur le règne du vivant ?

Depuis quelques années, loin de progresser le monde, aux mains des forces d’argent libérées par la révolution thatchérienne s’enfonce dans une répugnante cupidité, une rage de compétition, de concurrence, de voracité, d’indécence dans l’exploitation.

Ces forces régressives mettent les sciences et techniques au service de leurs destructions totales.

Bien sûr, il faut Résister, s’indigner, se mobiliser contre ces forces de mort mais il faut aussi être lucide.

La science et la technique leur offrent des modes de propagande infiniment
Plus pervers, sournois et efficaces que ceux des totalitarismes du siècle passé.

Et ça, c’est plus dangereux que le nucléaire, les OGM, les gaz à effets de serre, les nanotechnologies, les pesticides, car la science de la manipulation culturelle commande la maîtrise politique des peuples anesthésiés.

Partout sévit le saccage, la quête du gain immédiat et insatiable au détriment de l’arbre, l’animal et l’homme, victimes d’une corruption qui n’est point que tunisienne.

Notre époque conteste la science et la technique parce que celles-ci sont les instruments du profit de la féodalité qui pille l’Etat, confisque le bien public, monopolise les grands médias, s’attribue les marchés publics et sécrète la toxine mentale multiforme (croissance, concurrence, compétition, exploitation).

Notre révolution restituera à la science et la technique des fonctions hédonistes, altruistes, d’élévation. »

(Gérard Charollois, Convention Vie et Nature)


Brèves

27 juillet 2016 - Le 27 Juillet sur Ephéméride anarchiste

Le 27 juillet 1924, à La Haye (Pays-Bas) à l’occasion du vingtième anniversaire de la création de (...)

25 février 2014 - A visiter : le site des Giménologues

Plein d’infos intéressantes et remarquablement illustrées sur :
http://www.gimenologues.org

12 juin 2013 - Contre le commerce des armes

L’Union pacifiste de France annonce le congrès annuel du Réseau européen contre le commerce des (...)

18 octobre 2011 - Femmes d’Espagne en lutte

Le site des Giménologues signale la parution, aux éditions ACL (Atelier de création libertaire) du (...)

15 mai 2011 - Éloge de la non violence, de la stratégie et de la patience.

Premiers pas...
Une internaute nous signale cette vidéo qui peut paraître un peu simpliste, (...)