1971 - 2011 : deux manifestes des 343

mardi 19 avril 2011
par  K.S.
popularité : 12%

Sur le site de l’UFAL, un article daté du 14 avril 2011, « Les deux grandes oubliées du nouveau manifeste féministe des 343 » [1] (http://www.ufal.info/feminisme-et-l...) insiste sur « le nécessaire lien entre féminisme et laïcité ».

Les auteurs, Nicolas Gavrilenko et Marie Perret, à propos du nouveau manifeste féministe des 343, considèrent que, certes, les 343 signataires ont raison de souligner que 40 après, le combat féministe est toujours d’actualité. Mais : En passant à côté de deux questions centrales, celle de la petite enfance et de la laïcité, le Manifeste situe le combat féministe sur le seul terrain idéologique et se prive d’une arme précieuse.

Éviter l’écueil qui consiste à identifier la femme à la mère

Il aurait fallu éviter l’écueil qui consiste à identifier la femme à la mère, surtout dans une période où la figure de la femme maternante est à nouveau valorisée et où les femmes sont incitées à retourner dans leur foyer. Mais on peut aussi regretter que le texte tombe dans l’écueil inverse, en passant totalement sous silence la question de la garde des enfants. Cette question matérielle est pourtant déterminante pour les femmes. D’une part, parce que la majorité d’entre elles ont des enfants. D’autre part, parce que c’est dans la sphère domestique et familiale que la domination patriarcale (que les 343 dénoncent à juste titre) est la plus sensible.

Les femmes étant davantage précarisées dans leur travail que les hommes, ce sont presque toujours elles qui renoncent à travailler pour s’occuper des enfants. Mais comme elles sont moins présentes sur le marché du travail, elles ne peuvent aspirer, à talent égal, aux carrières professionnelles auxquelles les hommes peuvent prétendre.

L’UFAL préconise le droit à avoir une place en crèche collective ou familiale dès lors qu’une demande est déposée et la mise en place d’un service public de garde d’enfants à domicile pouvant répondre à tous les besoins des parents.

Le nécessaire lien entre féminisme et laïcité

Sur le plan de la laïcité, l’UFAL déplore que le texte n’y fasse pas référence, faisant l’hypothèse qu’il s’agissait du prix à payer pour rassembler sur un même texte les diverses tendances qui composent le mouvement féministe, dont certaines défendent encore une approche essentialiste et communautariste.

Les lignes qui suivent ont le mérite de la clarté :

La laïcité n’est pas une marotte de vieux barbons athées. Elle est une arme dont les féministes doivent s’emparer. Celles qui militent dans les pays du Magreb ne s’y trompent pas : elles savent fort bien que la laïcité les protègent contre l’intégrisme religieux, toujours particulièrement féroce à l’égard des femmes. Elles savent aussi que la laïcité permet de briser le cercle par lequel patriarcat et religion se renforcent mutuellement. Les femmes qui vivent dans les quartiers populaires, où l’exacerbation du communautarisme religieux est particulièrement sensible, font chaque jour l’expérience du recul de la mixité, de la misogynie ordinaire et, heureusement plus rarement, des crimes sexistes.

Plus généralement, les femmes ont tout intérêt à vivre dans une société où la loi n’est pas une affaire de foi et où les règles qui régissent le droit commun ne sont pas dictées par la religion. Sous un régime théologico-politique, les femmes n’ont pas le droit d’avorter, de décider ce qu’elles veulent faire de leur vie et de leur corps. Or la séparation du théologique et du politique, seul le régime de la laïcité peut la leur garantir.

Pour que les internautes puissent se faire leur propre idée, le texte du Manifeste des 343 de 2011 figure en pièce jointe Pdf ci-dessous, de même que celui de 1971.

SKS


[1“343 femmes s’engagent, l’égalité maintenant” publié dans le journal Libération le 2 avril dernier. Ce texte se veut l’équivalent en 2011 de ce que fut, en 1971, le Manifeste des 343 qui conduisit à la légalisation de l’IVG.


Documents joints

PDF - 14.5 ko
PDF - 10.9 ko

Brèves

18 août - Sacco et Vanzetti

Le journal des I.W.W du 13 août 1927, annonçant la future exécution de Sacco et Vanzetti :
Dans (...)

8 août - Ne pas oublier : Les 6 et 9 août 1945

Les 6 et 9 août 1945, bombardements atomiques sur les villes de Hiroshima (340 000 habitants) et (...)

20 juin - 20 juin : Journée mondiale des réfugiés.

Plus de 5000 personnes sont encore mortes noyées en 2016 en Méditerranée. La France, terre (...)

8 mai - Au mois de mai

En mai 1931, sortie à Paris du premier numéro du mensuel "La Grande Réforme" sous-titré : Organe (...)

1er décembre 2016 - 1er décembre : Journée pour les Prisonniers pour la Paix

Le 1er décembre de chaque année, l’Internationale des Résistan(te)s à la Guerre et ses membres (...)