Petit florilège de citations sur l’armée, la guerre – et sur la paix…

mardi 29 novembre 2011
par  K.S.
popularité : 14%

Les défilés d’anciens combattants, c’est de la publicité pour la guerre. (Coluche)

Nous n’aurons jamais la paix dans le monde avant de reconnaître que les moyens et les objectifs, le chemin et le but ne peuvent pas être séparés.

An eye for an eye leaves everyone blind (Martin Luther King)

Le véritable courage consiste à dénoncer les crimes commis par son propre camp et non ceux commis par l’adversaire ! (Bertrand Russel)

On n’a jamais essayé la paix. (Alain)

Si nos soldats commençaient à penser, aucun d’eux ne resterait sur les rangs (Frédéric II de Prusse)

Imaginons simplement cela : dans quarante ans, quand nous raconterons à nos petits-enfants que, "de notre temps", des gus arrivés à l’âge adulte devaient, sans aucune raison apparente et sous peine de sanction, se mettre en rang d’oignons sur plusieurs files et marcher pendant des heures exactement d’un même pas en balançant les bras d’une certaine façon au rythme d’un métronome vivant leur servant de diapason, et en hurlant des chansons idiotes ; quand on leur expliquera qu’en ce temps-là des individus d’âge mûr se cousaient sur le sein ou sur l’épaule des espèces de bouts de ficelle dont le nombre indiquait leur situation hiérarchique et qu’en fonction du nombre de rubans certain d’entre eux devaient saluer les autres, non pas comme cela se fait spontanément par courtoisie, mais de façon bureaucratiquement réglementaire, au risque d’être puni si le geste n’était pas conforme à la description qu’en faisaient les manuels ; quand on ajoutera qu’il y avait alors une façon obligatoire de faire son lit, de claquer les talons, de manipuler un fusil ou un manche à balai... et même de ne rien faire ; quand on leur révélera cela et bien d’autres idioties, nos petits-enfants se rouleront par terre de rire et nous prendront pour des gugus. (Jean-François Kahn)

La guerre n’est-elle pas la source et le théâtre de tous les hauts faits ? Or, quoi de plus fou que d’engager, à propos de je ne sais pas quoi, une pareille lutte, d’où il résulte toujours, pour les deux partis, plus de mal que de bien ? (Érasme)

La guerre, c’est un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas. (Paul Valéry)

Pourquoi me tuez-vous ? - Eh quoi ? Ne demeurez-vous pas de l’autre côté de l’eau ? Mon ami, si vous demeuriez de ce côté, je serais un assassin et cela serait injuste de vous tuer de la sorte : mais puisque vous demeurez de l’autre côté, je suis un brave, et cela est juste. (Blaise Pascal)

La guerre est un métier où le plus petit scrupule gâterait tout. En effet, quel est l’honnête homme qui voudrait la faire, si l’on n’avait pas le droit de faire des règles permettant le pillage, le feu, le carnage. (Frédéric II)

Au-dessus de la patrie, il y a l’humanité. (Victor Margueritte)

Quiconque trouve du plaisir à marcher en rangs serrés, au son de la musique est, pour moi, d’emblée, un objet de mépris. Il n’a reçu son cerveau que par mégarde puisque la moelle épinière lui aurait amplement suffi. Cette honte de la civilisation devrait être supprimée aussi vite que possible. Héroïsme sur commande, violence insensée, chauvinisme pénible, comme je le hais ardemment ; comme la guerre me paraît basse et méprisable, je préférerais me laisser couper en morceaux plutôt que de participer à des agissements aussi misérables.

Il est hélas devenu évident aujourd’hui que notre technologie a dépassé notre humanité. (Albert Einstein)


Brèves

17 mai 2016 - Marguerite Yourcenar :

"L’homme a peu de chances de cesser d’être un tortionnaire pour l’homme, tant qu’il continuera à (...)

11 janvier 2016 - Mots d’enfant : Rafael, 6 ans

« Pourquoi les militaires portent-ils toujours des vêtements avec plein de taches de vache marron (...)

9 mai 2015 - Omar Khayyam :

"Referme ton Coran. Pense et regarde librement le ciel et la terre."
(Omar Khayyam / 1048-1122 (...)

22 avril 2015 - Travail

Il ne faut rien attendre des traitements symptomatiques de la « crise, car il n’y a plus de crise (...)

1er février 2015 - Charlie Hebdo

Les amis de l’association Horizontes del Sur le rappellent :
Dans l’édition du 8 octobre 2014, (...)