“Blasphème : L’information sacrifiée sur l’autel de la religion”

lundi 13 janvier 2014
par  K.S.
popularité : 13%

Sous ce titre, et signalé par l’UFAL, un rapport de Reporters sans frontières sur la répression du blasphème dans le monde a été rendu public le 12 décembre 2013.

“Blasphème : L’information sacrifiée sur l’autel de la religion”

Quelques extraits :

« Nombreux, trop nombreux sont les pays où l’information et ses acteurs doivent affronter tous les jours une censure bien particulière et redoutable : celle qui s’exerce au nom de la religion voire de Dieu lui-même. De plus en plus souvent, cette volonté de faire pièce à la liberté d’informer invoque le très subjectif et difficilement définissable “sentiment des croyants”. »


 [1] Réalisé à partir de très nombreux témoignages dans diverses parties du monde, ce travail s’articule en trois temps.

« Le premier s’attache à décrire les entorses au droit de savoir, parfois cruelles, brandies sous l’onction du sacré. Il révèle en même temps combien le couperet religieux contre les journalistes et les blogueurs sert avant tout des intérêts politiques. »

[…]

« Le deuxième temps du rapport explore les différentes formes de législations sanctionnant les atteintes à la religion ou au dit “sentiment des croyants”. De telles lois ont cours dans près de la moitié (47 %) des États de la planète. Si seuls les États islamiques les plus durs prévoient des peines – parfois de mort – pour “apostasie” (le fait de renoncer à la religion), le blasphème reste passible des tribunaux dans pas moins de 31 pays, dont la Grèce, l’Italie ou encore l’Irlande, qui a remis le délit au goût du jour en 2010. Dans 86 États, la “diffamation des religions” relève du domaine pénal. »

[…]

« Le troisième et dernier temps du rapport revient sur les conséquences diplomatiques générées par la représentation de la religion dans la sphère publique, à l’heure d’Internet et de l’information globalisée. »

[…]

Un nouveau front s’ouvre dans le combat pour la liberté de l’information. Au vu de l’examen réalisé dans le présent rapport, et en accord avec son mandat et ses principes, Reporters sans frontières :

• Appelle les institutions internationales et leurs organismes affiliés à rejeter les tentatives de certains États consistant à mettre la lutte contre le “blasphème” ou la “diffamation des religions” à équivalence des droits fondamentaux de la personne.

• Formule le vœu de voir, à termes, aboli toute limitation de la liberté d’information et d’expression au nom de la religion dans les législations de pays européens qui prétendent “faire modèle” en matière de droits de l’homme et de pluralisme.

• Approuve la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU du 19 décembre 2011, mais rappelle que “la lutte contre l’intolérance, les stéréotypes négatifs, la stigmatisation, la discrimination, l’incitation à la violence et la violence fondés sur la religion ou la conviction” s’applique autant aux non-croyants qu’aux croyants, majoritaires ou non.

Le rapport de RSF peut être téléchargé sur le site http://rsf.org/religions/fr.php#.



Brèves

24 juillet 2013 - Jacques Prévert :

"Les religions ne sont que les trusts des superstitions."
(Spectacle /1952)

26 juin 2013 - Ne pas oublier Amina :

Pétition :
http://www.avaaz.org/fr/petition/FR...
et articles http://penselibre.org/spip.php?arti.

24 mai 2013 - Religion modérée...

"Une religion est modérée lorsqu’elle n’a pas de bras armé ; ou quand elle cesse d’y recourir. Ou (...)

31 janvier 2012 - Nice : Défense de la laïcité

"Pour un service Public
de la PETITE ENFANCE"
Vendredi 10 Février de 18h.30 à 20h
Plus de (...)

3 octobre 2010 - Lourde (s) bavure...

Le 13 septembre dernier : un convoi de pèlerins italiens à destination de Lourdes sur un train de (...)