Les droits des athées et des libres penseurs dans le monde

mercredi 9 avril 2014
par  K.S.
popularité : 13%

«  L’écrasante majorité des pays ne respectent pas les droits des athées et des libres penseurs, même s’ils ont signé les conventions de l’ONU sur le droit à l’égalité de tous les citoyens. »

(Sonja Eggerickx, présidente de l’IHEU)

Une organisation mondiale regroupant des athées, agnostiques et sceptiques, l’IHEU (l’Union internationale humaniste et éthique) compte des groupes affiliés dans une cinquantaine de pays et des sympathisants dans beaucoup d’autres où ces groupes sont interdits. Cette organisation vient de publier son rapport 2013 sur la libre pensée, pour marquer à sa façon la Journée internationale des droits de l’Homme de l’ONU.

Le rapport de 2013 porte sur les 192 pays membres de l’ONU et décrit la situation mondiale sur la base d’une analyse, par des avocats et des experts des droits humains, des lois, des dossiers judiciaires et des médias.

La précédente enquête qui portait sur 60 pays en mentionnait 7 appliquant la peine de mort, souvent par décapitation publique, en cas de blasphème ou d’apostasie, qui consiste à renier sa foi ou changer de religion, un droit également protégé par les conventions de l’ONU. Le rapport plus étendu publié cette année ajoute six autres pays, pour un total de 13 : l’Afghanistan, l’Iran, la Malaisie, les Maldives, la Mauritanie, le Nigéria, le Pakistan, le Qatar, l’Arabie saoudite, la Somalie, le Soudan, les Émirats Arabes Unis et le Yémen.

La seule critique de la croyance religieuse, et même l’étude académique de l’origine des religions, sont souvent considérées comme un crime et peuvent être assimilées au délit de blasphème punissable de mort, affirme le rapport qui souligne que partout dans le monde, « des lois nient aux athées le droit d’exister, elles révoquent leur citoyenneté, restreignent leur droit de se marier, les empêchent d’accéder à l’éducation publique et à un emploi dans la fonction publique… »

Dans l’Union européenne, à l’exception des Pays-Bas et de la Belgique, classés comme pays « libres et égalitaires », les athées sont victimes de discrimination systématique ou sévère. La situation est particulièrement grave en Autriche, au Danemark, en Allemagne, en Grèce, en Hongrie, à Malte et en Pologne où des lois sur le blasphème prévoient des peines allant jusqu’à trois ans de prison pour avoir insulté une religion ou offensé des croyants.

Concernant les États-Unis, le rapport distingue le respect juridique des droits des athées d’une série de lois et de pratiques qui « font l’équation entre être croyant et être américain ».

Situation « généralement satisfaisante » au Brésil ainsi qu’en Jamaïque et en Uruguay, plus difficile dans les autres régions d’ Amérique latine et dans les Caraïbes.

Au contraire, indique le rapport, partout en Afrique, les athées sont victimes de violations sévères ou systémiques de leur droit à la liberté de conscience, et subissent de graves violations de leurs droits dans plusieurs pays dont l’Égypte, la Libye et le Maroc, ainsi qu’au Zimbabwe et en Érythrée, deux pays nominalement chrétiens.

Source : http://www.reuters.com/article/2013..., Reuters, 9 décembre 2013. Traduction par "Poste de veille".

Article sur : http://www.postedeveille.ca/2013/12....


Brèves

24 juillet 2013 - Jacques Prévert :

"Les religions ne sont que les trusts des superstitions."
(Spectacle /1952)

26 juin 2013 - Ne pas oublier Amina :

Pétition :
http://www.avaaz.org/fr/petition/FR...
et articles http://penselibre.org/spip.php?arti.

24 mai 2013 - Religion modérée...

"Une religion est modérée lorsqu’elle n’a pas de bras armé ; ou quand elle cesse d’y recourir. Ou (...)

31 janvier 2012 - Nice : Défense de la laïcité

"Pour un service Public
de la PETITE ENFANCE"
Vendredi 10 Février de 18h.30 à 20h
Plus de (...)

3 octobre 2010 - Lourde (s) bavure...

Le 13 septembre dernier : un convoi de pèlerins italiens à destination de Lourdes sur un train de (...)