La solidarité internationale : ça sert à quoi ?

dimanche 15 mars 2015
par  K.S.
popularité : 17%

La solidarité internationale : ça sert à quoi ?

Cet article est paru initialement dans Le fusil brisé, décembre 2014, No. 101, publication de l’IRG (Internationale des résistants à la guerre) et mis en ligne sur le site de L’Union pacifiste (http://www.unionpacifiste.org/spip....).

Extraits :

" Pour l’IRG, la solidarité et surtout la solidarité internationale sont l’essence même de nos valeurs et de nos activités. En tant que formation internationale, nous donnons une grande importance au besoin de se soutenir les uns les autres dans nos luttes contre la guerre et l’injustice. C‘est pourquoi nous disons que nous sommes un réseau de soutien mutuel, soutien qui contribue à amplifier les voix contestataires. Mais quel impact est-ce-que cette solidarité et ce soutien mutuel peuvent avoir en périodes de crise ? Quelles sont les limites de la solidarité ? Dans ce numéro du Fusil Brisé, nous jetons un regard sur quelques-uns des conflits violents actuels, et le rôle de la solidarité internationale – ou son manque – par exemple dans le cas de l’Ukraine ou de Gaza." [...]

"Il n’y a rien de positif à accomplir un acte de solidarité juste pour nous faire plaisir, si nous ne pensons pas vraiment aux conséquences que cela peut avoir et à ce qui se passe avec ceux avec lesquels nous sommes solidaires.

Le travail de soutien aux objecteurs de conscience (OC) est un des exemples les plus solides de la solidarité de l’IRG. Grâce à notre système d’alerte OC, qui partage les informations sur les objecteurs qui sont envoyés en prison ou punis d’une autre façon, nous demandons aux gens d’exercer des pressions, et d’envoyer une demande pour leur libération. Au-delà de ces alertes, l’IRG était présente à des procès, elle soutient les groupes dans leur accès aux dispositifs légaux internationaux afin de protéger les objecteurs qui sont menacés, coordonne les lettres à envoyer aux emprisonnés et éduque sur les choix de stratégies. À travers toutes ces activités, nous nous assurons qu’ils sentent qu’ils font partie d’un mouvement plus large." [...]

"Ce numéro du Fusil Brisé expose les multiples défis auxquels nous nous confrontons lorsque nous agissons en solidarité avec d’autres, et comment cela peut avoir un impact très limité dans beaucoup de cas. Comment pouvons-nous considérer un arrêt des interventions militaires à l’étranger comme l’approche occidentale de remplacement pour résoudre des conflits ? Comment devrions-nous considérer la menace de l’organisation État Islamique (EI), ou la militarisation de la police face à la violence ? Comment pouvons-nous arrêter la dévastation causée par les sociétés multinationales ? La liste est sans fin, mais une action commune est un pas important pour apporter des changements."


Brèves

20 juin - 20 juin : Journée mondiale des réfugiés.

Plus de 5000 personnes sont encore mortes noyées en 2016 en Méditerranée. La France, terre (...)

8 mai - Au mois de mai

En mai 1931, sortie à Paris du premier numéro du mensuel "La Grande Réforme" sous-titré : Organe (...)

1er décembre 2016 - 1er décembre : Journée pour les Prisonniers pour la Paix

Le 1er décembre de chaque année, l’Internationale des Résistan(te)s à la Guerre et ses membres (...)

6 août 2016 - Le 6 et le 9 août 1945

Ne pas oublier : Le 6 août 1945, à Hiroshima (Japon), le feu nucléaire de la première bombe A, (...)

14 juillet 2016 - Bêtise et méchanceté humaine :

Corrida, jusqu’au bout de l’absurde et de la haine du vivant : La mère du taureau Lorenzo qui à (...)